Artisan-métierdart

Le site de l'artisanat

Pompes immergées : que faut-il savoir ?

19 septembre 2019 admin 0 Comments

Une pompe immergée est un appareil qui permet de faire monter l’eau à partir d’un puits. Avec son mécanisme, elle peut être immergée dans un puits de 8 m et plus alors qu’une pompe classique ne peut assurer qu’une remontée d’eau à 8 m maximum. Que faut-il savoir d’autre avant d’acheter et d’utiliser ce type de pompe.

Les bases à connaitre

Une pompe immergée est un appareil que vous allez laisser au fond de votre puits qui fait une profondeur de plus de 8 m. Son étanchéité va lui permettre de rester dans le puits sur une longue période. Dans le puits, elle se chargera d’aspirer l’eau pour s’amorcer afin de la faire remonter à la surface. Cette eau peut également être récupérée dans un ballon dont le volume dépendra de la capacité de pression offerte par la pompe et de votre besoin. Avant de choisir votre pompe dans ce cas, il faut prendre le temps de bien consulter son emballage. Vous devrez obligatoirement y trouver une information sur la pression totale qui peut être fournie par la pompe. Et cela, en rapport avec le débit. Cette information est mesurée en m3/h. Pour le choix, vérifiez que vos besoins sont inférieurs au débit maximum, mentionné sur la boite de la pompe immergée. Le prix sera aussi affiché en fonction de cette capacité. Il varie de 70 à 800 euros. La pompe immergée la plus chère étant celle qui peut refouler l’eau à un débit élevé.

Connaitre la pression avant de faire l’acquisition d’une pompe immergée

Calculer la pression est important avant de choisir votre pompe immergée. Pour vous aider à faire le calcul, sachez que si vous avez besoin d’une colonne d’eau de 10 m, il vous faudra une pression d’un bar. Toutefois, il faut aussi prendre en compte les pertes occasionnées par l’usage d’un clapet anti retour. Elle est de 0.5 bar en moyenne. Il faut donc connaitre le nombre de clapets nécessaire sur un cycle de montée d’eau pour bien faire votre calcul. La perte peut aussi venir de la longueur du tuyau qui va de la pompe jusqu’à votre domicile. Tous les 100 mètres, la perte enregistrée est d’environ 1 bar. Il y a aussi le mécanisme de filtration du réseau qui peut faire perdre jusqu’à 0.6 bar. Dans tous les cas, si vous choisissez la bonne pompe avec la pression qu’il vous faut, vous aurez un débit d’eau suffisant et qui est régulier dans votre domicile. La pompe immergée est également un appareil qui est discret étant donné qu’elle reste au fond du puits. Il n’y a qu’une partie du tuyau horizontal qui sera visible. Vous aurez également un appareil silencieux dont le bruit sera camouflé par l’eau dans laquelle la pompe est immergée. Néanmoins, avant son achat, vous devez penser à l’entretenir de manière régulière pour qu’elle puisse assurer ses principales fonctions sur le long terme.

Principe d’entretien d’une pompe immergée

Au minimum, la fréquence d’entretien d’une pompe immergée devrait être une fois par an. Pour ce faire, il faudra s’occuper du nettoyage de la crépine. Vous devez également bien laver le clapet qui peut retenir la boue ou d’autres débris contenus dans l’eau. Par ailleurs, si vous n’avez pas besoin de la pompe, il est préférable de la sortir de l’eau où elle est immergée. Le contact permanent avec l’eau sans qu’elle ne soit en marche peut détériorer certaines de ses pièces. Autrement, pensez à lui installer une prise programmable. Cela permet de la mettre en marche automatiquement environ 60 secondes par jour.

Previous Post

Laisser un commentaire

Your email address will not be published / Required fields are marked *